Joseph en prison/Genèse 39:21 – 40:23

Résumé de l’étude biblique

Dès le début, on remarque, malgré la situation de Joseph qui ne fait que s’empirer, Dieu étend sa main sur lui et continue à le bénir : verset 21 »L’Éternel fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. » Dieu le différencie des autres, l’établit fonctionnaire de la prison. On remarque aussi le même schéma que lorsque Joseph était dans la maison de Potiphar. Dieu agissait tellement dans la vie de Joseph, que »le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main » (verset 23). Cela montre aussi, que Joseph n’avait pas l’habitude de se tourner les pouces. Au contraire, il se rend toujours utilise aux autres. À travers cette confiance quasiment aveugle que le chef de prison lui accordait, on peut dire que Joseph était un homme digne de confiance, intègre et qui malgré les épreuves, craint Dieu. Quel leçon d’humilité! Il est à noter aussi, que la bénédiction de Dieu ne conduit pas directement au changement de la situation, mais Il utilise plutôt cette situation pour se glorifier à travers toi. En toute chose, il faut faire confiance au timing de Dieu.

Par la suite, deux nouveaux personnages font leur apparition dans l’histoire : l’échanson et le panetier, tous deux emprisonnés pour avoir offensé le pharaon. Contrairement à Joseph, ces deux personnages sont coupables de quelque chose. Le verset 5 du chapitre 40 dit que le panetier et l’échanson eurent tous deux, la même nuit un rêve qui les avaient troublés. Le verset 6 di qu’au matin, ils avaient une mine triste, ce que Joseph remarqua aussitôt et ce, avant même qu’ils ne se confient à lui. Joseph était une personne attentionné, empathique, compatissant et attentif aux besoins des autres. En effet, il regarde l’attitude des deux prisonniers, il remarque que quelque chose ne va pas et il les questionne sur la nature de leur problème. En tant que chrétiens, nous nous devons de montrer de l’amour aux autres, d’être attentif et à l’écoute des autres pour que de cette manière Dieu puisse se glorifier à travers nous. Lorsque Joseph leur demande de raconter leurs rêves, il reconnait que seul Dieu est l’interprète des rêves. Cela montre en qui Joseph a placé sa confiance : à Dieu. Il reconnait que sans Lui, il ne peut rien faire.

L’échanson est le premier a raconté son rêve et reçoit une interprétation en sa faveur. Au verset 14, Joseph demande à l’échanson de se souvenir de lui lorsqu’il sortira de prison. Joseph adopte une réaction humaine et reconnait que, malgré tout, la situation dans laquelle il se trouve est difficile.

Ensuite, au verset 16 : »le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une explication favorable », se mit aussi à raconter son rêve en se disant que ça serait surement le cas pour lui. Toutefois, l’interprétation de son rêve ne conduit pas à une fin heureuse pour lui.

Enfin, les derniers versets montrent que l’interprétation que Joseph a donné de deux rêves s’est réalisé. Par contre, le verset 23 dit que : »le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l’oublia. » Cela révèle une grande leçon : il est dangereux de placer sa foi en un homme parce que l’homme oubliera toujours, mais seul Dieu ne t’oubliera jamais. De plus, cette histoire nous exhorte à faire le bien autour de nous sans pour autant attendre quelque chose en retour. Il faut faire du bien, rendre service, être aimable et à l’écoute des autres sans pour autant s’attendre de recevoir le même traitement. Faisons toute chose avec notre cœur et selon ce que Dieu nous pousse et nous inspire à faire. Lui seul saura nous récompenser à sa juste mesure et surtout, en son temps.