Genèse 37 : rêves de Joseph et sa vente comme esclave

Contexte : Jésus vient de la tribu de Juda, un des fils de Jacob, lui-même petit-fils d’Abraham. Si le chapitre 37 aborde le rêve de Joseph, il est dans la continuité des rêves que Dieu offre à cette famille, à ce peuple, la promesse d’incommensurables bénédictions. Ceci dit, l’histoire de Joseph débute dans le contexte d’une famille brisée, tributaire des erreurs de ses ancêtres.

 

Partie 1 : Rêver dans un milieu instable

Les 4 premiers versets sont en contraste avec une époque où la famille occupe une place privilégiée dans la culture. Jacob, le père de Joseph et ses frères, fait preuve de favoritisme envers Joseph, car il est né de son épouse favorite durant sa vieillesse. Les frères jaloux font preuve d’agressivité et l’innocence naïve de Joseph semble enflammer la situation. Lorsqu’il raconte son rêve prémonitoire dans les versets qui suivent, il ne semble pas en appréhender toutes les implications. Son père, cedi dit, comprend qu’un dessein plus grand que Joseph est dans son avenir. Par contre, sa réponse et celle de ses fils au rêve de Joseph trahissent les insécurités profondément encrées dans leurs cœurs.

 

Partie 2 Les débuts amers d’un rêve

Les versets 12 à 17, s’ils semblent anodins, nous montrent le caractère de Joseph, obéissant, accomplissant une tache jusqu’à son achèvement mais aussi un concours de circonstances sans lesquelles la suite de l’histoire ne serait pas telle que nous la connaissons.

Cette suite tragique amène ses frères à vouloir la mort de Joseph. L’aîné, Ruben, sauve Joseph pour un temps mais est incapable de s’imposer. Juda, le vrai leader de ce groupe, insidieusement détourne les propos de son ainé en son absence et entraine les autres à vendre Joseph. Même si Ruben avait défendu Joseph, il participe au mensonge de ses frères et fait croire à Jacob que son fils est mort. Israel (Jacob), pour son favoritisme, pensant aider son fils à réaliser son potentiel, perd ce qu’il a chérit et sa famille est brisée.

 

Que comprendre du début de l’histoire de Joseph ?

Il nous faut nous attendre à de l’adversité sur le chemin que Dieu veut que nous empruntions. Ne nous fatiguons à essayer d’en avoir le contrôle car seul Dieu sait comment certains s’érigent secrètement en ennemis de nos vies, tels les frères de Joseph, et d’autres, comme son père Jacob, pensent nous aider mais nous mettent dans des situations inconfortables. Confions nous juste en Dieu qui sait la fin de l’histoire et dont le déroulement tortueux des évènements ne perturbe nullement le plan, les rêves qu’il a mis en nous et leur accomplissement. En effet, même s’il ne semble pas agir, il est bien présent, dans ce concours improbable de circonstances demeurant mettre du rêve qu’il a mis en Joseph et qui le conduit à la maison de Potiphar, un dignitaire Egyptien. Bien sûr, l’histoire ne finit pas là…