Plaintes de Jonas et dialogue avec Dieu – Jonas 4

Le texte commence par la réaction de mécontentement de Jonas face à ce qui s’est passé à Ninive. Nous rappelons ici que Jonas avait proclamé pendant la première journée que la grande ville de Ninive allait être détruite dans 40 jours mais à sa grande surprise, tous se sont repentis et convertis. A noter aussi qu’il fallait 3 jours pour parcourir la ville entièrement mais la conversion des ninivites a été extraordinaire et en un clin d’œil.

On remarque que Jonas est très irrité, très fâché, il justifie ses plaintes et trouve des excuses. On voit aussi quelqu’un qui a comme premier réflexe de prier son Dieu quand il est mécontent et lui adresser une prière très sincère. Nous nous demandons alors quel est le véritable motif de son irritation! Ne montre-t-il pas là la vraie raison de sa fuite à Tarsis lorsque Dieu l’envoya la première fois? A ne pas oublier que Jonas a proclamé la destruction et non la rédemption de Ninive. Il ne voulait peut-être vraiment pas la conversion aussi rapide des ninivites (Vu qu’ils étaient réputés pour être très méchants). Il ne voulait peut-être pas que Dieu l’envoie sachant tout ce qui allait se passer, ne devrait-il pas être plutôt content du fait que la mission soit accomplie? C’est aussi très ironique car il dit à Dieu ce qu’il est : Compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, se repent du mal ; mais en même temps il n’est pas content que Dieu manifeste ce qu’il est. Or, Dieu l’a fait aussi pour lui-même quand il était dans le ventre du poisson. Dieu reste à l’écoute. Jonas demande la mort, en quelque sorte il demande à Dieu de commettre un meurtre. Hum! Jonas n’aimerait plus vivre des situations pareilles. La réponse de Dieu est une question qui nous montre son caractère patient et en juste quelques mots, cette réponse a pour but de pousser Jonas à la réflexion, au dialogue, à la négociation et à réduire sa colère. Jonas ne répond pas à la question de Dieu mais il s’enfuit à nouveau, il s’isole, il se met de coté comme spectateur sachant pourtant que Dieu a déjà sauvé la ville, Il voudrait voir si la situation change encore dans la ville! Dieu le recherche toujours, il est compatissant envers lui, il fait pousser un arbre, ce qui est une preuve de pure grâce pour protéger Jonas, pour qu’il éprouve de la joie et pour changer ses émotions. Par la suite, Dieu fait mourir la plante, Jonas est encore fâché et demande encore la mort. Dieu voudrait que Jonas expérimente quelque chose avec lui, il connait les émotions crées en lui et veut travailler avec lui. Jonas, lui, continue à s’obstiner, il veut mourir et cette fois-ci à cause d’une plante.

Dieu répond encore de la même façon pour attirer l’attention de Jonas en mettant l’accent sur la plante, il insiste, il se répète. Dieu est très bon pédagogue

Pour finir, Dieu explique et compare des évènements toujours dans le but d’amener Jonas à comprendre, quelle grâce! Et le texte finit par une question de Dieu, pas celle de Jonas. Ceci nous montre que Dieu a le dernier mot.

Application de ce texte à nos vies :

Nous sommes reconnaissants de la grâce et de la miséricorde que nous avons en Dieu, même éloignés, il est patient, il nous cherche et nous aime toujours.

On peut parfois être comme Jonas, ne pas vouloir que Dieu manifeste sa grâce envers les autres, surtout lorsqu’on a été blessé, incapable de pardonner, lorsqu’on a été victime de méchanceté, soit pour nous même ou pour nos proches. Mais Dieu est souverain, il envoie qui il veut, il fait grâce à qui il veut et c’est lui qui a le dernier mot, ceci pour nous transformer en personnes meilleures, avoir des expériences avec lui et mieux le connaitre.

Nous voulons tout simplement être les bons élèves obéissants de ce très bon pédagogue qui est Dieu.