Décisions et Conséquences ! – Ruth 1

Nous avons étudié le chapitre 1 dans lequel Ruth et sa famille cherchent à fuir la famine dans le pays Canaan.

Aux versets 1 à 2, on apprend qu’il y avait une grande famine dans le pays, raison pour laquelle Naomi, son mari et ses deux fils quittèrent Canaan pour aller vivre à Moab, un pays étranger. Or, on sait que Canaan était le pays de la promesse que Dieu avait donné à son peuple, et qu’Il leur avait défendu de se mêler à des peuples étrangers. Cette décision de Naomi et sa famille, que l’on peut voir comme une désobéissance à Dieu, entraîna alors de graves résultats, aux versets 3 à 5 : les fils de Naomi finirent par se marier avec des femmes étrangères, puis ils trouvèrent la mort, eux ainsi que le mari de Naomi. La décision de Naomi semblait impulsive et davantage motivé par un besoin charnel, sans vraiment considérer ce que Dieu attendait d’elle dans cette situation, et cela a entrainé des conséquences.

Aux versets 6 à 7, après 10 ans passés à Moab, Naomi apprend que la famine a cessé dans le pays de Canaan et décide d’y retourner. Aux versets 8 à 14, elle tente tant bien que mal de convaincre ses belles-filles, Ruth et Orpa, de ne pas la suivre, avec comme prétexte qu’elle ne pourrait pas assurer leur bien-être (sentimental), n’ayant plus de fils à leur donner en mariage. Orpa se laisse convaincre, mais Ruth, quant à elle, ne laisse pas décourager aussi facilement par ces arguments. Aux versets 16 à 17, ‘‘Ruth répondit : Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ; où tu mourras je mourrai, et j’y serai enterrée. Que l’Éternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi !’’

Ruth et Orpa avait toutes les deux vécu auprès de Naomi, surement partagé presque les mêmes expériences ensemble, mais il y avait quelque chose de mystérieux en Ruth qui la motivait. Elle semble avoir pris cette décision comme conduite, non pas seulement par un besoin affectif, celui de rester avec sa belle-mère, mais également par un besoin spirituel, celui de faire du Dieu de Naomi, son Dieu également. Alors que les arguments de Naomi étaient humainement compréhensibles, Ruth n’a pas regardé aux circonstances, ni à la chair, mais elle a comme regardé à Dieu, elle a considéré Dieu, pour prendre sa décision. Et nous verrons plus tard que cette décision aura des conséquences favorables dans le plan de Dieu pour son peuple.

Deux personnages, deux décisions, différentes motivations et différentes conséquences… Il nous arrive de devoir prendre des décisions concernant plusieurs aspects et domaines de nos vies. Toutes ces décisions auront des conséquences, qu’elles soient petites ou grandes, d’impact à court ou long terme. Il nous revient, en tant que chrétiens, de ne pas choisir selon notre propre perception des choses, mais de toujours considérer Dieu dans chacune d’entre elles.